FR | NL
Accueil | A propos de Vax Info | Liens | Contact

Coquelucheprint

Nouvel avis du CSS (fiche 9110 actualisée en 2013)

publié le jeudi 5 décembre 2013

Nous reprenons ici des éléments de cette fiche consacrée à la vaccination anticoquelucheuse, relatifs aux recommandations, groupes cibles et schéma vaccinal.
Pour prendre connaissance de la fiche complète.

  • Il est recommandé de débuter la vaccination au moyen du vaccin pédiatrique DTPa chez les jeunes nourrissons précisément à 8 semaines d’âge calendrier, même pour les prématurés. Les vaccinations de rappel à l’âge de 15 mois et de 5 à 6 ans doivent être strictement appliquées (voir fiche enfants “Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche”). Pour ces groupes, on utilise les vaccins pédiatriques.
  • A l’âge de 14 à 16 ans, l’administration systématique d’une dose de dTpa est recommandée, en guise de vaccination de rappel contre la coqueluche, la diphtérie et le tétanos.
  • Pour tous les adultes, l’administration d’une dose de dTpa est recommandée, quels que soient les antécédents d’une vaccination anticoquelucheuse (complète ou incomplète) et certainement pour tous ceux qui entrent en contact avec des nourrissons selon le principe de la vaccination cocoon (p. ex. futurs ou jeunes parents, grands-parents et leurs contacts familiaux proches ainsi que le personnel soignant des services de pédiatrie, maternité et dans les milieux d’accueil de la petite enfance et les nourrices de petits enfants). Au delà d’une dose unique de rappel, aucune vaccination de rappel au moyen du vaccin dTpa ne sera recommandée tant qu’on ne disposera pas de plus amples données concernant l’utilité d’un rappel anticoquelucheux tous les 10 ans, excepté en cas de grossesse.
  • Pour toutes les femmes enceintes, (NDLR : à chaque grossesse), la vaccination anticoquelucheuse est recommandée entre les semaines 24 et 32 de grossesse, même si la femme a reçu précédemment une vaccination de rappel. (NDLR : la vaccination durant cette période permet la transmission transplacentaire des anticorps au foetus).
    Si la vaccination n’est pas administrée durant la grossesse, elle doit l’être le plus rapidement possible post-partum comme faisant partie de la stratégie cocoon. Si la femme enceinte a été vaccinée durant la grossesse ou que cette vaccination est prévue immédiatement après l’accouchement, la vaccination cocoon reste certainement recommandée pour le partenaire et les autres adolescents et adultes entrant en contact avec le nourrisson. Cette vaccination cocoon est réalisée de préférence quelques semaines avant l’accouchement. (NDLR : afin de permettre l’installation de l’immunité).
    (...)

L’allaitement ne constitue pas une contre-indication à l’administration du vaccin dTpa.
(...)

Un délai de 1 mois est considéré comme l’intervalle minimum sûr entre une vaccination dT précédente et une vaccination dTpa (intervalle établi sur la base des données disponibles dans la littérature).

Pour la pratique

  1. Vacciner les bébés dès 8 semaines sans retard.
  2. Administrer les rappels à 15 mois et à 5-6 ans.
  3. Vacciner les adolescents à 14-16 ans.
  4. Vacciner tous les adultes au moins 1 fois.
  5. Vacciner les femmes enceintes à chaque grossesse entre la 24ème et la 32ème semaine de grossesse ; si cela n’a pas été fait, vacciner avant l’accouchement ou immédiatement après.
  6. Vacciner les membres de la famille en contact avec le nouveau-né, de préférence avant l’accouchement ou immédiatement après.

Abonnez-vous à la newsletter